Mike Bull

Plus dévoué que jamais

« Je ferai LE DÉFI pendant les 50 prochaines années ». Ce sont les mots de Mike Bull, qui participe depuis trois ans au plus important vélotour de L’Hôpital d’Ottawa.

Mike, comme bien d’autres, a fait face au cancer sous différents angles. Il a eu de la famille et des amis qui ont combattu et vaincu le cancer, mais il a vu trop de vies perdues. C’est pour ces gens que Mike revient faire LE DÉFI chaque année afin d’appuyer la recherche de pointe sur le cancer à L’Hôpital d’Ottawa. Comme il le dit : « La liste s’allonge chaque année ».

Le 9 septembre 2018, Mike parcourra de nouveau 117 km à vélo, mais cette fois-ci, son aventure prendra un tout nouveau sens.

En mars 2017, Rie, la femme de Mike, a eu un anévrisme au cerveau. Il était tard dans la nuit au moment où elle s’est effondrée dans la maison familiale. Transportée d’urgence à L’Hôpital d’Ottawa, Rie a eu deux hémorragies potentiellement mortelles. Au début, elle ne se souvenait pas du nom de son mari ni de celui de leurs deux fils adolescents. La famille était bouleversée par la tournure des événements et, au début, les médecins ne savaient pas si elle s’en sortirait.

Cependant, Mike dit que l’équipe de soins à L’Hôpital d’Ottawa s’est occupée de ce cas extrêmement complexe et que, grâce à leurs connaissances et à leurs soins exceptionnels, leurs prières ont été exaucées et Rie est sur la voie de la guérison. « Elle a passé plus d’un mois aux Soins intensifs, un mois à l’Unité de soins intermédiaires en neurosciences et cinq semaines au Programme des lésions cérébrales acquises du Centre de réadaptation. Tous les membres du personnel ont prodigué à ma femme des soins fantastiques. » Dans le cadre de ses soins, Rie a dû réapprendre l’anglais, car elle est revenue à sa langue maternelle, le japonais, mais les médecins croient qu’elle se remettra complètement d’ici deux ans.

« Nous avons eu la chance de recevoir des soins exceptionnels à L’Hôpital d’Ottawa et nous serons éternellement reconnaissants envers l’équipe. » Lorsqu’ils ont vu le Dr John Sinclair, neurochirurgien en chef, en juillet dernier, Mike raconte que ce dernier était tellement heureux et touché par le rétablissement de Rie qu’il a dit : « Vous avez ensoleillé ma journée! Non, ma semaine! » Lorsqu’ils l’ont revu en janvier dernier, le Dr Sinclair leur a dit que le cas de Rie figure parmi les 1 ou 2 % des meilleurs cas!

Après avoir vu les soins avant-gardistes et prodigués avec compassion à sa femme, Mike est plus dévoué que jamais au DÉFI, et bien que sa femme ait surmonté ses épreuves, il reste déterminé à soutenir la recherche sur le cancer en raison du nombre de ses amis, de sa famille et de ses collègues qui ont dû faire face à cette maladie.

Il espère aussi bâtir son équipe cette année et ajouter quelques nouveaux amis cyclistes à l’équipe Entreprise. Selon lui, c’est un événement qui crée une certaine dépendance.

« Tous ceux qui font le trajet de 50 km disent qu’ils veulent essayer le trajet le plus long l’année suivante. Vous savez, les gens pensent que c’est un objectif insurmontable, mais c’est un défi amusant. La façon dont les points de contrôle sont installés rend le parcours très agréable. »

Pour Mike, LE DÉFI est une victoire pour tout le monde. « Vous faites une bonne action pour votre corps, pour la recherche et la collectivité en général. »

Pour couronner le tout, il adore l’expérience. « On est toujours gonflés à bloc au début et la camaraderie est formidable. Je participe au DÉFI parce que c’est un excellent exercice, un événement amusant et une façon de dire mille fois merci à l’équipe de L’Hôpital d’Ottawa! »

gradient border top
X

Abonnez-vous pour rester informé de l'événement